La V.A.E.

La Validation

des Acquis de l'Expérience

C’est une formidable opportunité pour tous ceux qui souhaitent assurer leur employabilité dans un marché de plus en plus concurrentiel.

Dans un contexte économique en perpétuelle mutation, « la formation tout au long de la vie » n’a jamais revêtu autant de sens qu’aujourd’hui. La possibilité de faire reconnaître son expérience par une certification diplômante permet à chacun d’optimiser la mise en œuvre de son projet professionnel.

Contact

vae@etna-alternance.net

01 44 08 00 22

VAE

La V.A.E :

qu'est-ce que c'est ?

La Validation des Acquis de l'Expérience permet de valider des compétences acquises en exerçant une activité professionnelle salariée, non salariée ou bénévole. Elle a pour but d’évaluer à la fois le savoir, le savoir-être et le savoir-faire  du candidat.

Le candidat rédige un dossier retraçant son expérience qu'il présente ensuite devant un jury de V.A.E. Ce dernier peut ainsi vérifier que le demandeur possède les connaissances, aptitudes et compétences exigées pour l'obtention du certificat concerné. Le jury peut prononcer une V.A.E totale, partielle ou refuser toute validation.

V.A.E totale

ou partielle ?

La V.A.E totale

Lorsque le candidat remplit toutes les conditions requises, le jury de V.A.E propose alors l’attribution de la totalité de la certification. La certification obtenue  par la V.A.E est la même que celle obtenue par les autres voies existantes (formation initiale, continue…).

La V.A.E partielle

En cas de validation partielle, le jury précise la nature des connaissances et aptitudes devant faire l’objet d’un contrôle complémentaire. Le jury peut aussi définir leur modalité d’acquisition : expérience professionnelle, stage, formation, complémentaire, rédaction d’un mémoire…

Aucun délai n’est fixé pour la validation des modules manquants en vue d’obtenir la totalité du titre, diplôme pou certificat.

N.B : au cours d’une même année civile un candidat ne peut déposer qu’une seule demande pour une même certification et pas plus de trois demandes pour des diplômes ou des titres différents.

A qui s'adresse

la V.A.E. ?

La démarche s’adresse à tout individu justifiant au minimum d’1 an d’expérience  professionnelle, en rapport avec le contenu de la certification visée.

Le certificateur peut éventuellement prendre en compte les stages et les périodes de formation en milieu professionnel  dans le calcul de la durée de l’expérience.

Les activités de type professionnel exercées à titre bénévole dans le cadre d’une association loi 1901 ou celui d’un mandat électif (municipal, syndical…) peuvent faire l’objet d’une demande de V.A.E.

Le jury

de la V.A.E.

Le jury est composé de 5 membres. On trouve trois personnalités extérieures représentatives du secteur, assistées de la Direction de l’établissement (le Directeur et le Directeur Pédagogique).

Le président du jury est choisi par l’organisme de formation.
Le jury est compétent pour toutes les voies d’accès à la certification.

Le coût

de la V.A.E.

  • Étude de recevabilité du dossier de candidature : 150€ TTC
  • Entretien préalable d’orientation : 100€ TTC
  • Accompagnement (facultatif) : 1 500€ HT soit 1 800€ TTC
  • Organisation du jury :
    • Financement individuel : 500€ HT soit 600€ TTC
    • Financement par un organisme tiers : 850€ HT soit 1 020€ TTC

Dans le cas d’une validation partielle des frais de formation sont également à prévoir.

Le financement

de la V.A.E.

Quel que soit le statut du candidat, sa démarche de V.A.E  peut faire l’objet d’un financement total ou partiel.

CandidatPrise en charge financière
  • Salarié
    (CDI, CDD, Intérim)

  • Non-salarié (Profession libérale,...)

  • Agent public (titulaire ou non-titulaire)

  • Demandeur d'emploi (indemnisé ou non)


  • Entreprise / OPCA (dans le cadre du plan de formation ou du DIF)
    OPACIF / FONGECIF (dans le cadre d'un CIF)

  • Organismes collecteurs (AGEFICE, FIP-PL...)

  • Administration, établissement public (dans le cadre du plan de formation)

  • Assedic, Etat, Conseils régionaux


Candidats et prises en charge financière :

Quel que soit le statut du candidat, sa démarche de V.A.E  peut faire l’objet d’un financement total ou partiel.

Salarié (CDI, CDD, Intérim)
Entreprise / OPCA (dans le cadre du plan de formation ou du DIF), OPACIF / FONGECIF (dans le cadre d’un CIF)

Non-salarié (Profession libérale,…)
Organismes collecteurs (AGEFICE, FIP-PL…)

Agent public (titulaire ou non-titulaire)
Administration, établissement public (dans le cadre du plan de formation)

Demandeur d’emploi (indemnisé ou non)
Assedic, Etat, Conseils régionaux

Congé individuel

de V.A.E.

Une action de V.A.E peut être réalisée durant le temps de travail, à condition de faire une demande d’autorisation d’absence auprès de l’employeur.

Le congé individuel de V.A.E est d’une durée maximale de 24 heures, consécutives ou non, afin de participer aux épreuves et à l’accompagnement. Le salarié perçoit une rémunération égale à celle qu’il aurait reçue s’il était resté à son poste de travail.

Le salarié ne peut bénéficier que d’un seul congé V.A.E par an au sein d’une même entreprise.